Focaccia au romarin

Cette recette m’aura donné du fil à retordre…
T’sé, quand tu as une idée dans la tête, et que tu ne veux pas autre chose…
Il m’aura fallu 3 essais pour arriver à cette perfection. Oui, perfection. Ni plus, ni moins. J’en ai eu des frissons quand elle est sortie du four tellement j’étais contente du résultat.
Bon, je n’y suis pas pour grand chose dans la recette en elle-même. J’ai pris celle de Samin Nosrat, auteure américaine gastronomique, notamment pour le New York Times. Je l’ai découverte dans la série de documentaires Netflix basée sur son livre de recettes, « Salt, Fat, Acid, Heat ». Je l’adore! Elle est pétillante, enthousiaste, passionnée, gourmande (elle me fait bizarrement penser à quelqu’un…) et elle s’intéresse à ce qui se passe en cuisine. Bref, j’ai donc commander son livre exprès pour avoir la recette de la focaccia qu’on voit dans un des épisodes. Déception, la recette n’y est pas! Heureusement qu’Internet est là… Samin a publié cette recette, en a fait des videos, etc… on ne part pas sans rien quand on veut faire cette recette (liens en dessous de l’article). Pendant un temps, j’avoue que cette recette m’a un peu obsédée et puis je l’ai oubliée.

La semaine dernière, j’ai eu envie d’une belle tartine de burrata, pêche et tomates. Il me fallait un support à la hauteur. L’idée de partir sur une focaccia est apparue. J’ai d’abord fait 2 tests avec mes connaissances de base sur la focaccia. 2 ratés… Et là, est revenue cette recette qui m’a tant obsédée. Dernière chance pour moi pour cette focaccia!

Et là… waouh! une focaccia de haute voltige. Douce, tendre, moelleuse, croustillante, salée, dorée, légère… bref, je suis en amour pour cette focaccia! Elle est parfaite et elle est tout ce que j’attends de ce type de pain. Je vais pouvoir en faire des tartines, des sandwichs, un support pour une tarte à la tomate, etc….

IMG_2581

La recette prend du temps, comme toutes les recettes de pâte à pain.
La quantité de pâte est idéale pour un moule de 46×33 cm. Le mien fait 32×23 cm, ce qui me fait une focaccia assez haute. Je testerai avec moitié moins de farine pour en faire une un peu moins gonflée.
Le moule à utiliser est une plaque de four creuse.

La recette:

Pâte à focaccia:
– 600 g d’eau tiède
– 1/2 cuillère à thé de levure instantanée ou levure boulangère
– 15 g de miel
– 800 g de farine tout usage
– 18 g de sel fin
– 50 g d’huile d’olive et 2 cuillères à table pour le moule
– 3 pincées de fleur de sel
– 1 cuillère à table de romarin

Saumure:
– 5 g de sel
– 80 g d’eau tiède

Dans un bol, mélanger les 600 g d’eau tiède, la levure et le miel.

Dans un grand cul de poule, mettre la farine et sel et les mélanger. Ajouter le mélange eau/levure/miel ainsi que l’huile d’olive. Mélanger à l’aide d’une spatule. Pétrir très légèrement avec les mains pour obtenir une boule de pâte homogène. Vu la quantité d’eau, la pâte va rester très souple et collante. Réserver à température pièce avec un film plastique sur le cul de poule. La recette de Samin indique un temps de pousse de 12 à 14 h. Pour moi aujourd’hui, 8 h ont suffit, la pâte allait sortir du bol! Elle a plus que doublé.

Dans votre moule, mettre 2 cuillères d’huile d’olive environ et la répartir sur toute la plaque avec vos doigts. Quand la pâte est levée, décoller délicatement les bords de la pâte du cul de poule, l’idée étant de ne pas faire dégonfler la pâte à focaccia. Verser la pâte sur la plaque huilée. A l’aide de vos doigts, répartir la pâte aux 4 coins du moule délicatement. Laisser reposer à nouveau 30 min à température pièce. Si la pâte se rétracte, la répartir nouveau sur toute la surface de la plaque.

Mélanger les 80 g d’eau avec les 5 g de sel. Bien mélanger et lorsque le sel est fondu, répartir cette saumure uniformément sur la focaccia. Réserver à nouveau 45 min, le temps qu’elle absorbe bien le liquide.

IMG_2586

Mettre une pierre à pizza dans le four ou une autre plaque retournée sur la grille qu’on aura placée au milieu du four. Préchauffer le four à 450*F ou 235*C.

Disposer la fleur de sel sur la focaccia ainsi que le romarin haché.
Enfourner la focaccia sur la pierre à pizza ou sur la plaque retournée et laisser cuire pendant 25 min environ. Vérifier la cuisson en soulevant la focaccia à l’aide d’une spatule métallique. Si le dessous de la focaccia est doré, mais que le dessus manque de coloration, la badigeonner d’un peu d’huile d’olive et laisser quelques minutes supplémentaires dans le four sur la grille supérieure.

Sortir la focaccia, la badigeonner légèrement d’huile d’olive et attendre 5 min qu’elle tiédisse.
Vous pouvez alors la démouler et la couper.
Elle se sert tiède ou froide, accompagnée d’une bonne huile d’olive.

IMG_2580

Vidéo: pour la chaîne américaine « Bon appetit »

Article de Vogue sur la Focaccia de Samin Nosrat

Extrait de la série documentaire Netflix  « Salt, Fat, Acid, Heat« 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s